FrenchEnglish

Une chroniqueuse du New York Post a détesté son passage à Montréal à cause des règles sanitaires

Emma-Jo Morris, une chroniqueuse du New York Post née à Montréal, était de passage dans sa ville natale. Elle n’a pas apprécié les règles sanitaires du Québec et du Canada. Elle trouve que la ville ne ressemble plus à ce qu’elle était et que la vie à Montréal est vraiment différente qu’à New York. Plusieurs personnalités publiques ont commenté sa série de 5 tweets sur le sujet. Olivier Niquet a écrit sur son site Goudaille: «Cette chroniqueuse du NY Post a visité l’apocalypse covidien montréalais». Simon-Olivier Fecteau a commenté: «New York est bcp plus vivant que Montréal en ce moment. J’ai tjrs appuyé le gouvernement, depuis le début, mais y’a peut-être excès en ce moment. ». Daniel Thibault lui a répondu: « Ils ont de l’avance sur la vaccination, c’est tout. Dans deux mois, ici, ça va être une toute autre paire de manches. On ne veut pas revivre le scénario de Québec en mars: ouverture, yeah! Selfie dans les restos… Puis on est pris pour tout refermer, école comprise. ».

 

Voici la série de tweets / La traduction est faite par l’excellent Frédéric Guindon de la gang du Sac de chip

 

«Je viens de revenir aux États-Unis à partir du Canada, et la différence dans les styles de vie entre ces deux pays occidentaux démocratiques et libres est saisissante. Le Canada est dans une crise humanitaire massive. 0 activité économique, couvre-feu, rationnement des vaccins. Une des nations les plus heureuses et son peuple ont été brisés».

«Les gens ne peuvent même pas marcher dehors en paix. Les policiers harcèlent pour le port du masque en plein air, dans les parcs, etc. Ils séparent des couples étendus sur le gazon. Les gens mettent des prescriptions dans leurs poches pour aller marcher dehors le soir, pour avoir une excuse de «pharmacie» s’ils se font arrêter»

«Les professions spécialisées de pointe n’ont 0 opportunité. Des gens comme les ingénieurs s’accrochent à leurs emplois comme à leur vie sur une base quotidienne. Tout ce que les gens peuvent faire et font est de rester seul à la maison à fumer du pot gouvernemental. C’est une vraie farce.»

«Pour ceux qui le demandent, j’étais à Montréal, où j’ai grandi. Une des villes les plus belles, dynamiques, sécuritaires et animées de culture sur Terre. Elle n’a plus l’ombre de sa gloire d’antan.»

Et elle a terminé en partageant ce tweet:

Cette maison à vendre a une salle à manger digne du Cosmodôme et une plage intérieure

 

Un restaurant à découvrir si tu veux manger des pogos épiques

 

Un vendeur sur Marketplace fait de son mieux pour que son client le comprenne

 

Des clients d’un restaurant à Saint-Sauveur improvisent une terrasse

 

Une file impressionnante pour entrer au IKEA de Boucherville