FrenchEnglish

David Goudreault fait une lettre d’amour au Québec

Dans le cadre de l’émission Bonsoir Bonsoir animée par Jean-Philippe Wauthier sur les ondes de Radio-Canada, le talentueux et inspirant David Goudreault a fait une lettre d’amour au Québec. Toujours aussi bon dans l’écriture que dans la livraison, son texte est percutant et intéressant! On vous souhaite bonne St-Jean!

 

Lettre d’amour au Québec de David Goudreault

Une lettre d’amour aux Québécois, aux Québécoises
Ça va de soi, tant qu’on partage le territoire et la langue
Que tu t’appelles Aïsha, Mamadou ou Françoise
Même pas besoin de parler le vieux françois, ou de maîtriser le joual
D’écouter La bottine souriante en te gavant de poutine
Juste un minimum de respect, un désir de rencontre
Parle-moi français, ou essaie, et tu comptes déjà parmi les miens
Pas besoin de charte pour partager quelques valeurs
Un langage, une culture, une nation
Peut-être même un jour, un pays
Grâce à l’argent et aux votes des nouveaux arrivants
Nous vaincrons!… Ou pas
De toute façon, on gagne à exister, à résister
Je le sais, on va me lancer des tomates
Mais si c’est des tomates du Québec, ça me va!
J’avoue que l’indépendance, c’est moins dans le vent
Que nos patriotes pendus au Pied-du-Courant…
La lutte est perdue? Mais la planète aussi
Tu perds ton temps à vouloir installer
L’énergie solaire sur ton toit
Si le bloc t’appartient pas
Et que le proprio s’intoxique au pétrole à tour de bras
La liberté est une finalité en soi
On aura tout le loisir de débattre et de faire nos choix
Quand on sera maître chez nous
Agir comme on voudrait être tend à nous faire advenir
Alors jamais deux sans trois, sans toi, à l’avenir
Tant qu’à se conter des histoires, autant se raconter la nôtre
Envoyer nos poètes, nos scientifiques, nos athlètes nous représenter dans le monde
Faire décoller nos avions de l’aéroport Gaston-Miron, ou Michèle-Lalonde
Investir dans la culture, se réinvestir en agriculture
Intégrer, échanger, rencontrer les néoquébécois
Leur donner envie d’apprendre encore davantage notre langue au bout de six mois
Devenir un modèle mondial, leur montrer qu’on peut être nationaliste
En étant loin, aussi loin que Pauline Julien, Godin ou Falardeau, d’être raciste
Avoir un gros crisse de budget pour valoriser notre art de vivre, pour vrai
Et on pourrait choisir pour chaque école, chaque région
Une langue à apprendre, une langue des premières nations
Nous, on ne partira pas en vacances à la plage, quand viendra le jour de la réconciliation
Entre le bien commun et la fosse commune du cynisme politique
Arrête de capoter avec la Loi 96 ou 101
Notre acculturation ferait loi, sans une législation de base
Minorité colonisée par la force, à force on l’oublie
Tu reconnais pas ma nation? On est quitte, moi je ne reconnais pas ta constitution
You win, mais vous avez triché, laissez-nous être mauvais perdants, parfois perdus
Mais encore fiers et droits, invaincus
Si on a un genou au sol, c’est pour rester près de nos racines
Alors vive le Québec, et merci à toi, si tu l’aimes et en fais partie
Peu importe ton genre, ton parti, tes origines
Le monde est petit, mais le Québec est grand
Encore plus grand quand t’es dedans
Bonne Saint-Jean et bonne Fête nationale!

Le gars de banlieue qui rit des gens qui vivent sur le Plateau-Mont-Royal

Cory Albert s’excuse après avoir choqué la communauté des passionnés d’autos du Québec

L’animatrice Geneviève Pettersen quitte LCN, le Journal de Montréal et QUB Radio

Arnaud Soly fait une parodie de toute la saga des jujubes de la fille de l’UQAM

L’équipe d’Hydro-Québec répond à un internaute qui attend la voiture à énergie solaire