FrenchEnglish

David Goudreault livre un texte coup de poing sur la haine

David Goudreault était présent lors de l’émission Bonsoir Bonsoir pour présenter une nouvelle lettre. Ce coup-ci son texte portait sur la haine. Accompagné d’une mélodie de piano, son message est coup de poing! Il aborde la méchanceté sur les réseaux sociaux et propose des solutions pour que tout soit plus positif:  « Les réseaux sociopathes font des chambres d’échos / Où les énormités qu’on n’oserait pas se dire dans le blanc des yeux / Nous enfoncent une poutre dans l’œil / Personne ne s’épanouit dans ces relations d’amour-haine… sans amour / Alors, pour mon dernier tour de piste, avant de faire mon deuil / Je lance un vœu pieux, pour celles qui le veulent, ceux qui le peuvent / Pour les moins atteints parmi nous/ Qu’on ne se pisse plus à la gueule, qu’on crache un peu moins de fiel / T’inquiètes, j’ai pas la tête dans le cul / Mais pas trop de merde dans le cœur non plus / Je ne rêve pas d’un internet nettoyé de ses trolls et de sa cruauté / Mais juste d’une trêve, un 2 secondes de recul / Avant de vomir ses humeurs, sa bile ou ses rumeurs / Juste prendre conscience de la taille de la tumeur qu’on nourrit / Et de l’exemple qu’on donne / On pourrait s’écouter, même si on n’arrive pas à s’entendre ».

David Goudreault et sa lettre à la haine

Je te haine, moi non plus

J’ai seulement lancé un caillou

Comme tout le monde

J’ai pratiquement lapidé personne

Après tout, l’important c’est de participer…

Mais pour inciter à la haine, exciter au mépris

Il y a forcément méprise

C’est toujours par manque de jugement que l’on condamne les autres

Et tous ceux qui gueulent Mort aux cons

Devraient prendre le temps de prendre leur pouls

Qu’on ne partage pas une opinion, ou qu’on se croit porteur de la vérité

On devrait mettre un peu d’eau dans notre vin (dicatif) présent

À force de juger tout le monde, tu risques de tomber sur toi, t’sé…

L’indulgence, c’est comme une brosse à dents, on préfère toujours garder la sienne pour soi

J’ai goûté à la médecine, une médecine qui pratique encore la saignée

OK j’ai couru après, fallait y penser avant

Parfois j’ai été baveux, provocant, désolé

Je le saurai, faut pas se placer sous l’œil de Sauron

Mais je voulais insulté personne, juste donner mon opinion

Je suis artiste à temps plein, faut que je gagne ma vie

Tous les écrivains ne peuvent pas être profs de cégep…

Avec sept millions six cent trente-trois mille vues, j’aurai tout lu

De l’amour en masse, merci, mais aussi de grandes absurdités

« Tes romans sont trop durs, tes poèmes sont trop doux

Tu parles trop vite, pis t’a les dents croches…

Mes meilleures : « T’es un bully-misogyne-sans talent-charogne-pervers narcissique qui place ses fantasmes violents dans ses écrits! »

Euh, non, désolé pour le procès d’intention, mais je ne suis rien de ça

C’est trop pour moi, ouuuuh oui, c’est trop pour moi

D’ailleurs, tant qu’à y être

Ni Safia Nolin ni Marie-Pier Morin ne mérite la mort

Anaïs Favron n’est pas une naine insignifiante

Normand Baillargeon est tout sauf un facho, et personne ne devrait incendier l’UQAM

Même s’il est loin d’être l’élu de mon cœur

Je ne pense pas que Justin Trudeau soit le pire des dictateurs!

Retrouvons notre calme, personne ne mérite d’être traité de cave pour ses opinions

Pour une prise de position, ou une autre

Les réseaux sociopathes font des chambres d’échos

Où les énormités qu’on n’oserait pas se dire dans le blanc des yeux

Nous enfoncent une poutre dans l’œil

Personne ne s’épanouit dans ces relations d’amour-haine… sans amour

Alors, pour mon dernier tour de piste, avant de faire mon deuil

Je lance un vœu pieux, pour celles qui le veulent, ceux qui le peuvent

Pour les moins atteints parmi nous

Qu’on ne se pisse plus à la gueule, qu’on crache un peu moins de fiel

T’inquiètes, j’ai pas la tête dans le cul

Mais pas trop de merde dans le cœur non plus

Je ne rêve pas d’un internet nettoyé de ses trolls et de sa cruauté

Mais juste d’une trêve, un 2 secondes de recul

Avant de vomir ses humeurs, sa bile ou ses rumeurs

Juste prendre conscience de la taille de la tumeur qu’on nourrit

Et de l’exemple qu’on donne

On pourrait s’écouter, même si on n’arrive pas à s’entendre

À porter de lourds jugements, on développe juste le muscle du mépris

Alors sans rancune, sans rancœur, je retourne à mes écrits

Plein d’amour aux téléspectateurs, bisous aux jaloux

Et à toute l’équipe de Bonsoir bonsoir

Un gros gros, merci MERCI!

Un rappeur montréalais a décidé de bloquer l’autoroute 40 pour tourner son clip

Une manifestante chante de l’opéra le plus fort possible pour déranger Yves Poirier à LCN

Un infirmière fait un cri du coeur pour être entendue

Jean-Michel Anctil et Gino Chouinard se retrouvent dans une scène du film Le Dîner de Cons grâce à un hypertrucage réussi

Une journaliste de TVA demande aux personnes non-vaccinés leur niveau d’éducation