FrenchEnglish

La suite de la chicane de voisins à Drummondville et la triste fin de la petite cabane

On vous parlait récemment de l’histoire de Marie-Michèle Bouchard-Roussin qui a été obligée de détruire la cabane d’enfants sur son terrain. Sa voisine a fait une plainte car celle-ci était à 75cm trop près de la ligne du terrain. Marie-Michèle a mis son histoire en ligne, et la publication a connu un succès monstre. Elle vient d’avoir une entrevue avec le journal L’Express de Drummondville où on en apprend davantage.

 

Voici sa première publication qui a énormément circulé:

 

La suite de l’histoire:

 

Dans son entrevue dans le journal L’Express de Drummondville on apprend que la petite cabane est complètement détruite. Marie-Michèle explique qu’elle a reçu une vague d’amour et plusieurs internautes voulaient l’aider en lui suggérant plusieurs idées. Elle nous explique pourquoi elle ne peut pas reconstruire la petite maison: «En démolissant la maison, j’ai perdu mon droit acquis en hauteur. J’aurais maintenant aimé qu’on me dise que je peux la reconstruire, mais ce n’est pas le cas». Pour lire l’entrevue complète, c’est ici.

 

Des commentaires suite à sa première publication

Il passe l’après-midi au soleil et il oublie de retirer son masque

 

 

Radio-Canada fait un reportage sur la triste histoire de Bernard Lachance

 

Après 8 ans c’est fini pour Peter MacLeod à CKOI

 

Sir Pathétik est la nouvelle vedette des publicités des épiceries Maxi

 

Les internautes s’offusquent d’une blague de Mario Jean qu’ils ne comprennent pas