FrenchEnglish

Voici les excuses que les policiers ont entendues en interceptant des gens pour le couvre-feu

Marie-Laurence Delainey, la journaliste aux affaires criminelles à l’émission Puisqu’il faut se lever au 98,5 FM, a dressé la liste d’excuses des gens qui ont été interpellés pour le couvre feu. Marie-Laurence a de très bons contacts avec les équipes de police, c’est pourquoi elle a eu leurs commentaires sur les échanges entre les policiers et les individus interpellés. Il faut noter que le Service de Police de la Ville de Montréal a donné 185 constats dans la nuit de samedi et dimanche. Elle nous explique qu’un homme a essayé de se faire passer pour un livreur Uber Eats. Le policier a demandé d’ouvrir le sac McDonald qu’il avait et celui-ci était vide (c’était un vieux sac qui traînait dans son auto). Il y a aussi le classique: «Je n’ai pas de cellulaire ni le câble : je ne savais pas qu’il y avait un couvre-feu…». Sinon certaines personnes ont imprimé des faux documents « officiels » pour leur permettre de circuler.

Pour entendre la chronique de Marie-Laurence Delainey à l’émission de Paul Arcand

Il se déguise en cochon pour aller promener son chien et la police l’intercepte

Les internautes sont surpris que LCN fasse un décompte du couvre-feu

Marc Labrèche parodie Dave Morissette et son émission à TVA Sports

Elle brûle le livre de François Legault pour manifester son mécontentement

L’acteur David La Haye explique pourquoi il est prêt à sortir même s’il y a le couvre-feu

C’est officiel tu ne peux pas empiler les +2 pendant une partie d’UNO

Il loue ses chiens pour que les gens puissent sortir pendant le couvre-feu

Paul Arcand donne son avis pour la première fois sur le voyage dans le Sud de son frère

30 objets et activités en lien avec l’école dans les années 90 et début 2000

Le design de la puce 5g que partagent des internautes est en fait celui d’une pédale de guitare