FrenchEnglish

Le défi (à ne pas faire) 30 jours sans se plaindre

Deux Belges, Greet Van Hecke et Isabelle Gonnissen, ont choisi de lancer le défi février sans se plaindre pour nous aider à voir la vie du bon côté. Février ce n’est désormais plus juste le mois d’une pause d’alcool mais aussi de chialer. Pas que je veux critiquer ce défi (euh…oui un peu), mais je crois que c’est impossible. Pas se plaindre et pas boire d’alcool pendant le mois de février, en plein milieu de l’hiver… c’est vouloir se faire mal. Selon les deux femmes, les gens ne peuvent pas vivre une vie positive en ayant un état d’esprit négatif. Le but de ce défi est de pousser les gens à avoir une approche plus optimiste.

Elles nous donnent même des trucs, voici la liste 12 astuces:

1. Vous pouvez arrêter de vous plaindre en vous focalisant sur autre chose que ce sur quoi vous portez votre attention. La focalisation dirige nos émotions. (Exemple: Si ton patron t’insulte, tu penses à ton dernier voyage, tes cadeaux de fête, de la bière que tu vas boire après ton shift (euh… non tu peux pas t’es dans le mois sans alcool)… ok tu y dis merci et tu cours pour te sauver de chialer)

2. Il y a plusieurs méthodes pour arrêter de se plaindre, ou pour au moins limiter cela. Rappelez-vous qu’en jugeant les choses, si vous les jugez mauvaises, vous allez vous plaindre. En arrêtant de juger vous arrêter de vous plaindre. Facile non ? (Exemple: Tu juges plus rien, t’aimes tout ce que tu vois… Tu lis une chronique de Denise Bombardier ou de Richard Martineau, pis tu te dis WOW vraiment bon)

 

3. Quand vous vous plaignez, demandez-vous s’il n’y aurait pas quelqu’un qui va moins bien que vous. Il y a de grandes chances que ce soit le cas. Vous devriez être reconnaissant des choses que vous avez déjà. L’électricité, l’eau chaude manquent par exemple à beaucoup de personnes sur Terre. (Exemple: Se comparer aux autres a toujours TOUJOURS été un bon truc et une belle philosophie de vie oui oui)

4. Avez conscience qu’il est trop simple de réagir à toutes les choses qui semblent frustrantes sans jamais réaliser que vous n’êtes pas toujours directement responsable de cela. Les circonstances font que parfois les choses sont compliquées. Vous n’avez pas besoin de vous faire du mal en vous maltraitant l’esprit. (Exemple: https://www.youtube.com/watch?v=uMLj1zaRva4)

5. Arrêtez de vous plaindre, en passant par la gratitude. Si vous êtes dans la gratitude, vous ne pouvez pas vous plaindre. Si vous vous plaignez, essayez de voir dans ce qui vous met dans cet état un coté positif. (Exemple: Je me sens gros, je mange trop de chips, bon… mes amies les chips, je vous aime, vous êtes délicieuses au goût, surtout quand y’a plus de poudre de saveur sur une chip mes papilles gustatives dansent… tu dis tout ça sur la balance)

6. Une des solutions essentielles pour vous plaindre moins pendant votre journée, est de prendre la responsabilité de ce que vous ressentez. Que voulez-vous ressentir ? En prenant cette responsabilité vous apprenez à arrêter ce processus de plainte et en faisant cela vous commencez à voir des différences positives dans votre vie. Cela demande de l’entrainement, c’est quelque chose à développer. (Exemple: Le métro ne fonctionne pas (comme 1000 fois par semaine), tu dois attendre 1 heure et demi, mais tu sais quoi, c’est de ta faute! T’aurais dû prendre le métro plus tôt ou plus tard ou une autre journée ou habiter dans une autre ville, avoir une auto, une trottinette, un segway…)

7. Ne pensez plus je dois faire cela, pensez plutôt je vais vers cela. Ce petit changement de mots a une grande influence. Essayez, vous noterez un changement notable dans votre état d’esprit. (Exemple: Si tu fais tout ce que tu dois faire sans penser, ta vie va être plate plate plate…mais plate et en plus tu pourras même pas chialer que t’es rendu plate)

8. Débutez la journée en repensant à toutes les choses que vous appréciez dans la vie. La façon dont vous débutez votre journée a une grande influence sur son déroulement. Donc mieux vous la débutez et moins vous vous plaignez par la suite. (Exemple: Je me lève depuis toujours à la dernière minute, dès que mon alarme sonne j’suis déjà en train de me plaindre et si je me réveille à l’avance, j’suis fatigué toute la journée… et quand je manque de sommeil je joue sur la ligne de faire une avalanche de chialage tic toc tic toc)

9. Un moyen de réduire ou de supprimer l’envie de se plaindre est de se dire que si vous voulez accomplir de grandes choses vous ne devez jamais vous plaindre et ne jamais vous expliquer. Prenez la totale responsabilité de votre vie. (Exemple: Il ne faut pas que tu te questionnes, tu fonces, tu échoues, c’est de ta faute… tu refonces, tu fais la même erreur, pas grave, ma faute et tu continues cette loop)

10. Il y a de nombreuses façons de voir la vie et ce qu’elle a de magnifique, mais dans notre vie et ce monde compliqué nous pouvons avoir tendance à l’oublier. Nous sommes des humains et la moindre petite chose désagréable peut nous mettre les nerfs à vif. Une façon d’arrêter de se plaindre est de voir ces mauvais choses qui arrivent dans votre vie, ces critiques, ces erreurs, ces injustices comme une opportunité de changer. Cela vous donnera l’opportunité que cela ne se reproduise plus. (Exemple: Tu te mets dans une pièce caché, tu attends que le mois de février passe, tu dis à personne que t’es là, tu as réussi le défi haut la main… juste ta santé mentale va en prendre un coup https://www.youtube.com/watch?v=DqEaSVqQF1M)

11. Nous vivons tous des moments négatifs et positifs durant notre vie, nous avons tous des soucis ou des problèmes à gérer. Vous devriez vous souvenir dans vos moments négatifs que c’est positiver qui peut vous amener à une meilleure vie. (Exemple: Tu t’es frappé l’orteil sur la patte de ton lit, à la place de sacrer, tu dis des beaux mots pour que la joie l’emporte sur cette foutue douleur qui paraît pas mais qui fait mal pis qui te met dans un état de…. joie joie joie pas de soucis tout est parfait)

12. Quand vous vous plaignez, vous dépensez votre énergie inutilement, si ce n’est pour vous donner mal à la tête. Plus vous vous plaignez plus vous avez envie de vous plaindre, cela engendrant de nouvelles pensées négatives, vous amenant à vous plaindre de nouveau, vous faisant dépenser encore de l’énergie, jusqu’à ce que vous soyez bien installé dans cet état d’esprit. C’est un engrenage infernal. (Exemple: On stoppe le sport, on se déplace lentement… ton énergie c’est la clé, si tu en as plus, tu vas chialer…tu diras à ton boss que pour le mois de février tu travailleras pas fort… je te souhaite que lui aussi fasse le mois sans se plaindre)

On t’invite à nous suivre sur Insta: @petitpetitgaminofficiel