FrenchEnglish

Le Gala de l’ADISQ a été très réussi mais il y a eu un oubli majeur durant la soirée

Le Gala de l’ADISQ a reçu des bons commentaires de partout. Louis-José Houde a animé la soirée d’une main de maître, les prestations ont été impeccables et certaines marquantes et tout le monde semblait avoir du plaisir dans la salle. On peut dire que c’est une cérémonie réussie et c’était rafraîchissant.

Cependant, comme le mentionne Anne-Marie Vignola, il y a eu un grand oublié. Personne n’a parlé de Karim Ouellet et il n’y a eu aucun hommage.

On peut lire dans la publication d’Anne-Marie:

«Il aura été oublié jusqu’à la fin… Hier, personne n’a pensé lui rendre hommage et ça me brise le cœur. Il était pourtant un surdoué de la musique. Un immense auteur-compositeur-interprète ! Je ne m’attendais pas à un segment de 20 minutes, mais un moment pour célébrer son œuvre que je trouve colossal malgré son jeune âge.
Je termine ma publication par les paroles de Karim dans sa chanson Karim et le loup.
Je t’écris ceci au bord du gouffre
On dit qu’on en sort plus fort quand on souffre
Quand on a mis du sel sur nos blessures
Témoin me soit le ciel
Quelle aventure (quelle aventure, quelle aventure)
Créatures à travers et à tort
On n’est jamais sûr de son sort
De tous nos délires, quel est le pire?
Tout va finir le temps de le dire
Le temps de le dire
Le temps de le dire
Sommes-nous seuls au monde?
Sommes-nous seuls au monde?
Comme on dit, les vrais amis, c’est rare
Au moins j’aurai toujours ma guitare
Je ne t’ai pas oublié Karim… ».

Pierre Hébert fait un coup à Christine Morency et elle trouve ça vraiment dégueulasse

Étienne Boulay partage une phrase qui a changé sa vie

Simon Olivier Fecteau avait un message au voleur qui lui a dérobé 2 citrouilles d’Halloween

Claudie d’Occupation Double se déguise en la vapoteuse du vol controversé des influenceurs

José Gaudet parle d’un intervention qu’il vient de subir

Mots-clés