FrenchEnglish

La fille de Ginette Reno, Natacha, annonce une triste nouvelle sur Instagram

Natacha Watier, la fille de Ginette Reno, vient d’annoncer sur son compte Instagram une triste nouvelle. On apprend qu’elle a des problèmes de santé. On peut lire dans sa publication: « Aujourd’hui je m’offre des fleurs et de la tendresse. Hier le 2 juin 2022, j’ai appris que je traverserai dès aujourd’hui un autre défi dans ma vie le CANCER de l’utérus. ».

Elle poursuite son message en disant: « La vie est remplie de surprises et de défis, quelque fois ils sont ahurissantes et extraordinaires et d’autres fois, ils sont décevants et même frappants comme un coup fouet au visage. Mais, c’est ce qu’on appelle la VIE et il en tient qu’à nous à les vivre comme on le souhaite. Il arrive parfois qu’une bonne nouvelle on s’en réjouie pas tant et on devrait pourtant et d’autre fois des mauvaises, on les vies trop difficilement et on ne devrait pas parce qu’en bout de ligne, ils ne sont pas si graves mais au moment où cela arrive on ne sait pas trop ou cela nous mènera et puis par peur on devient vulnérable et abattue. ».

Elle explique ses motivations de se dévoiler et parler de tout cela: « J’ai hésité avant d’écrire aujourd’hui ou vous en parler, mais je le fais parce quelque chose me dit que je devrais le faire donc j’écris, d’ailleurs c’est ce que j’avais commencé à faire il y a 5 ans quand j’avais réalisé le magazine MA SANTÉ UN JOUR À LA FOIS. Donc 5 ans plus tard, mon chemin retourne vers cette avenue curieusement. Natacha XOXO photo prise par mon amie Stéphanie ». On lui souhaite bonne chance et bon courage dans cette épreuve!

L’équipe d’Hydro-Québec répond avec punch à un internaute pas content de la panne d’électricité

La fille de Pierre Houde teste son papa pour voir s’il est prêt pour le championnat du monde de hockey

Un homme peint ses souliers dans le métro de Montréal comme si de rien n’était

Guy A Lepage trouve une nouvelle façon pour bloquer les trolls qui l’insultent sur le web

Shanie-Lee explique l’histoire d’horreur qu’elle a vécue en revenant de Québec