FrenchEnglish

Le générateur d’insultes Lorembarnak va te donner des jurons québécois qui fessent

T’es tanné d’utiliser toujours les mêmes jurons québécois quand tu es fâché contre quelqu’un ou encore une situation plate t’arrive. Tu dois absolument découvrir Lorembarnak, un nouveau générateur d’insultes. Tu choisis la longueur du blasphème désiré, et hop tu peux le copier et l’envoyer!

Sur le site on définit ce nouveau générateur de la sorte: « Une combinaison du célèbre texte de remplissage « Lorem ipsum » et du juron emblématique « tabarnak », Lorembarnak rend hommage au riche paysage culturel des sacres Québécois en générant sur demande des chaînes d’obscénités aléatoires. Vous vous-êtes cogné l’orteil si fort que vous en perdez vos mots? On vous a chargé de composer quelques paragraphes pour un projet qui vous met en beau maudit? Vous sentez monter la frustration en essayant d’assembler un nouveau meuble suédois? Peu importe l’occasion, Lorembarnak sera là pour répondre à tous vos besoins à base de texte. »

Voici des exemples:

 

« Viarge de sapristi de cibole de baptême de colon de purée de taboire de verrat de cibouleau. »

 

« Colon de ciboire de crucifix de câliboire de saint-ciarge de cossin de géritole de saint-ciboire de Jésus de plâtre de boswell de verrat de sacrament de cochonnerie de bout d’viarge de maudite marde d’enfant d’chienne de mautadine de sapristi. »

 

« Cibouleau de boswell de tabarnouche de verrat de saint-ciarge d’étole de Jésus Marie Joseph de viande à chien de caltor de ciarge de saint-cimonaque de maudit de patente à gosse de colon de câliboire de mautadit de marde de sacréfice de bâtard de mangeux d’marde de charogne d’ostifie de torrieux de tabarnak. »

Guy A Lepage publie un touchant message sur l’histoire de son frère Bruno

Un reportage à Radio-Canada qui ne se déroule pas comme prévu

Yves-François Blanchet n’a vraiment pas aimé ce toutou avec le drapeau du Canada

Des robes chez H&M qui font réagir

Mikes Restaurant Baie-Comeau répond à un commentaire négatif et les internautes réagissent