Un artiste est furieux que son oeuvre se fasse censurer par un village du Québec - Petit Petit Gamin

Un artiste est furieux que son oeuvre se fasse censurer par un village du Québec

Le talentueux artiste Pierre Tardif est furieux contre le conseil municipal du village de Deschambault-Grondines. La jolie murale qu’il a faite pour le magasin général Paré doit obligatoirement être retirée car elle n’est pas conforme à la règlementation d’affichage de par la dimension et le positionnement. Malgré les bons commentaires, 2 ans de débat et une pétition de plusieurs centaines de signatures pour le maintient de la murale, les propriétaires du commerce sont obligés recouvrir l’oeuvre art. Pierre termine son percutant message par: « Encore une fois honte sur vous, élus municipaux qui utilisent leurs pouvoirs sans écouter les citoyens. Tristesse et rage.». On espère que les choses vont changer pour le mieux de l’artiste.