FrenchEnglish

Cette journaliste de Radio-Canada a parlé un peu trop vite selon moi

Lors d’un reportage qui parle d’un cri du coeur d’une infirmière de Shawville, une journaliste de Radio-Canada a parlé un peut trop vite. La phrase qu’elle devait dire était: «elle lance un cri d’alarme parce que rien ne va plus» mais elle s’est fourvoyée en prononçant le mot alarme. J’te laisse découvrir comment elle a modifié ça!

Mots-clés