FrenchEnglish

Le TOP 3 des DJs à ne pas manquer pour chacune de tes journées à Osheaga!

Notre collaborateur Marc-André Poirier est un mélomane averti! Tu sais le genre de gars qui prend le temps d’écouter TOUS les groupes sur l’affiche d’un festival avant de choisir lesquels il ira voir live! Bref, c’est assurément la personne parfaite pour te faire d’excellentes suggestions d’artistes à ne pas manquer sur la scène électronique de Osheaga, la Scène de l’Île. Prends des notes!! Et surtout rends-toi jusqu’au bout de l’article, car tu y trouveras une playlist Spotify avec tous ses choix!

Vendredi 

SARONDE & FAITH MUSSA (14h10 à 15h35)

À mon avis, cette liste de suggestions commence en force. Premièrement, si vous voulez avoir la chance de voir deux artistes africains, c’est le moment puisque je crois qu’ils seront les seuls du weekend (je vous fais confiance de me dire le contraire si jamais je me trompe). Ils mélangent toutes sortes de styles dans leurs chansons : de la musique traditionnelle africaine avec des percussions en avant plan, du rap et même des remix de chansons plus populaires (comme une du groupe Rudimental par exemple). C’est assez rare dans les spectacles de musique électronique qu’il y ait un chanteur sur place, mais pour cette occasion spéciale, ce sera Faith Mussa qui sera présent pour nous offrir l’un des sets les plus originales du weekend. Nous aurons le droit certainement à quelques-unes de ses propres chansons remixées live. Je suis curieux de voir s’il y aura de vrais instruments de percussion sur scène, mais au final je sais que le rythme sera déchainé!

BOB MOSES (17h10 à 18h10)

Ce set sera complètement différent de celui que je viens juste de vous parler. Ce sera beaucoup moins rythmé et dansant, mais beaucoup plus atmosphérique comme ambiance. Le piano dirige souvent la mélodie des chansons et le tempo varie, mais sans jamais devenir vraiment rapide. Les paroles sont mises en évidence avec des refrains qui donnent le goût de chanter dès la première écoute. Je crois que ce duo est parfait pour les néophytes de ce style puisque les deux membres ont de fortes influences en musique pop dans la construction de leurs chansons. Le mélange de la voix langoureuse du chanteur et du beat qui fait taper du pied en arrière-plan donne le goût de se fermer les yeux et de vivre le moment pleinement. Rien de révolutionnaire, mais totalement dans l’esprit de pourquoi nous allons à Osheaga.

CHARLOTTE DE WITTE (21h20 à 22h50)

Pour finir la soirée en intensité, Charlotte de Witte est au rendez-vous. Pas tant de subtilités dans ce qu’elle a à offrir, mais plutôt du gros techno comme on en retrouve dans les clubs à Berlin. Elle préconise un choix très minimaliste dont le rythme est très rapide 95% du temps. Nous avons l’habitude d’entendre exploser une mélodie lorsque le rythme de la chanson descend de plus en plus, mais elle casse ce réflexe en restant souvent linéaire dans ses descentes et ses montées. Fréquemment, un mot ou deux seront répétés pendant plusieurs minutes pour nous envelopper et pour nous permettre de devenir imprégnés totalement du moment. Le choix parfait si votre gang est sur le party et qu’elle veut ressentir le mood du nightlife de Montréal!

Samedi

DR FRESCH (14h55 à 15h55)

Premièrement, je dois dire que son nom d’artiste ne me fait pas particulièrement tripper, mais faut vraiment passer par-dessus ça pour apprécier ce qu’il a à nous offrir. Son set d’une heure touchera définitivement à plusieurs genres de musique électronique. Il utilise la musique house en y incorporant une touche de bass drop qui rend son son plus agressif. Il y a une collaboration avec le groupe The Bloody Beetroots qui déménage pas mal (« FKN Face »). La chanson qui l’a fait connaître dans les UK charts s’appelle « Gangsta Gangsta », un morceau qui a une touche de old school rap des années 90. Donc pour ceux qui aiment la musique avec de l’attitude et de la basse dans le tapis, vous ne serez pas déçus!

VLADIMIR CAUCHEMAR (15h55 à 16h55)

Un personnage. Ce n’est pas la norme pour les DJs, mais il fait partie de ceux qui se cachent derrière un costume ou un masque. Vladimir Cauchemar a décidé d’opter pour un masque de tête de mort. Son style musical penche le plus souvent pour du house assez rythmé. Sa chanson la plus populaire est une collaboration avec le chanteur 6ix9ine (qui est beaucoup trop lié au monde criminel malheureusement) et dont la mélodie principale est très unique et je dois dire qu’elle reste définitivement dans la tête. La flûte est aussi récurrente dans la construction de ses chansons. Les voix qu’il utilise peuvent passer du rap, au rnb ou parfois elles sont entendues dans un registre plus grave, un procédé qui se retrouve plus souvent dans la musique bass. Fun fact, il est français.

GRIZ (21h55 à 22h55)

Je dois dire que j’aurais aimé voir cet artiste en après-midi en plein soleil au lieu qu’en fin de  soirée, mais je considère quand même qu’il sera capable d’amener une très nice vibe avec ses drops de bass et ses grooves un peu funky. Il faut cependant aimer le dubstep pour apprécier pleinement ce qu’il propose. Je dois spécifier qu’il joue aussi du saxophone live sur scène, ce qui est très apprécié dans ce domaine où les instruments live sont assez rares. Un parfait mix entre la musique funk et la bass. 

Dimanche

CRI (15h10 à 16h10)

Seule suggestion québécoise de l’article, la musique de Cri me fait penser un peu au son de Disclosure par rapport à l’utilisation de voix « sensuelles » et aux sujets « romantico » de ses chansons. Ses intros peuvent être très immersives et évoluent souvent vers des beats plus dansants tout en restant suave. Par moment, il peut s’aventurer dans des inspirations plus trance. Il aime placer une mélodie en arrière plan de ses rythmes. C’est de la « feel good music »  pour danser relax avec ses amis. 

DJ KOZE (17h35 à 19h05)

Bon bien, le meilleur DJ de la fin de semaine à mon avis. La chanson « Pick Up » est juste insane. Il y a un sample de la chanson « Pick Me Up I’ll Dance », qui est un classique du disco. Et on peut dire que sa version est maintenant rendu un classique de lo-fi house. Il rajoute des gros kicks un peu partout et nous rappelle pourquoi nos parents aimaient autant le disco. Beaucoup de travail de sampling, ce qui rend le tout très intéressant. Son set est une valeur sûre et sera du miel à vos oreilles. Parfait pour tout ceux qui veulent aller visiter la Scène de lÎle sans vraiment être familiers avec le genre. 

AGORIA (19h05 à 20h15)

De la musique house à son meilleur. La chanson ‘’You’re not alone’’ est un hit assuré sur le plancher de danse. Il ne réinvente pas ce style de musique, mais il rend ça extrêmement efficace. Le choix entre lui et Kaytranada sera pas mal difficile. Je devrai y aller au feeling du moment. J’ai de la misère à prédire à quoi ressemblera son set puisqu’il y a des chansons très pop et d’autres plutôt classiques du genre ou encore plus deep house. Certains moments plus jazzy viennent aussi rendre le tout très intriguant.

Mention spéciale

THE CHEMICAL BROTHERS (Samedi à 21h20 à 22h50)

Ok, je ne pouvais pas faire un article sur la musique électronique à Osheaga sans parler de ce groupe légendaire. Lorsque j’ai vu le lineup pour la première fois, j’ai eu vraiment de la misère à croire que Osheaga avait décidé d’aller dans cette direction-là. Malgré le fait qu’ils sont des vieux de la veille, leur dernier album est tellement à jour que c’en est déconcertant. Je n’aurais pas dû faire ça, mais j’ai écouté leur set à Glastonbury sur YouTube et je suis pas mal excité pour samedi prochain disons. Pas mal sûr qu’ils vont être dans mes coups de cœur de la fin de semaine. Je sens que leur set sera aussi impressionnant que celui de Justice il y a deux ans.

En conclusion 

Osheaga est un évènement, qui à travers les années, a su se développer pour devenir une destination de choix pour énormément de touristes en plus d’être devenu une tradition pour les gens de la région de Montréal. Chaque édition a sa propre énergie et direction musicale, mais chacune de mes expériences personnelles est restée extrêmement positive dans ma tête et dans mon cœur. À chaque fois que j’achète ma passe 3 jours, je me demande vraiment si c’est ‘’worth it’’, mais au bout du compte je suis toujours persuadé que ces 3 jours seront remplis de moments inoubliables à écouter des artistes que j’adore, à danser avec un sourire jusqu’aux oreilles, à rire en masse avec des amis et même peut-être devenir émotif durant certains groupes (Beach House en tête). 

Ce festival fait partie de ceux qui essayent de diversifier beaucoup les styles musicaux présentés dans leur programmation. Ça passe du rap, au rock, à la musique électronique de tous genres, du rnb, du pop et il y a même au moins un artiste reggae à chaque année. La tradition veut que Osheaga offre toute la place à la musique électronique sur une des scènes offertes au public (La scène de l’Île). J’ai vécu plusieurs très bons moments sur cette scène dans les dernières années, comme le spectacle de Disclosure entre autres avant qu’ils deviennent ‘’huge’. Depuis quelques années, surtout grâce à la rencontre d’un nouvel ami, j’ai commencé de plus en plus à apprécier et à découvrir l’univers de la musique électronique. C’est très vague et complexe comme domaine, mais c’est une musique qui offre une énergie qui est très unique. J’ai décidé d’aller à AIM (festival de musique électronique) il y a quelques semaines avec cette gang d’amis pour vivre l’expérience plus intensément et j’ai appris à mieux définir mes goûts personnels. Lorsque je décide d’aller à un festival, j’ai l’habitude d’écouter TOUS les groupes de la programmation et ma motivation est toujours au rendez vous pour cette édition. Après avoir pris le temps de me faire une bonne idée des artistes que je veux absolument voir pour cette édition, je peux dire que ça l’a été plaisir pour moi de vous partager dans cet article mon top 3 des DJs qui seront sur la Scène de l’Île qui valent le plus le déplacement pour chacune des journées de Osheaga 2019

Mots-clés