FrenchEnglish

L’humoriste Pierre Hébert s’est fait dévisager et snober dans une boutique

Lorsque l’humoriste Pierre Hébert magasinait pour son habit pour le Gala Artis, celui-ci s’est fait bien snober. Il était dans une luxueuse boutique de vêtements, il s’est fait dévisager car il était habillé en mou lorsqu’il se cherchait un habit. Sa publication a déjà plus de 17 000 mentions j’aime, on peut dire que c’est arrivé à plusieurs personnes cette situation.

Je peux pas croire que ça arrive encore en 2016…

J’entre dans une boutique un peu luxueuse parce que je cherche un habit pour la gala des Olivier. Je reviens du gym. Mes cheveux sont tout croches, j’ai mes vielles jeans ultra confo avec un chandail kangourou. Je sais que je suis habillé en mou, mais justement, je suis pas dans un gala, je magasine!

Pendant 5 minutes, je regarde les habits et je vois le vendeur qui m’a vu plus d’une fois et qui me regarde l’air de se dire: « Bon, un autre fouineux qui achètera rien… » Il fait pas juste ne pas me servir, il me regarde un peu avec mépris et m’évite le plus possible.

Dans le temps de mon grand-papa, même si c’était niaiseux, je pouvais comprendre qu’on se fiait un peu plus à l’habillement, mais de nos jours, on s’entends-tu que ça ne veut plus rien dire.

Frustré, je suis parti dans une autre boutique, j’ai acheté mon habit, je suis revenu le voir avec ma facture en lui disant: « Tiens, voilà la vente que t’as manquée à cause des tes préjugés de marde! »

Bon… Ok, je suis allé ailleurs, mais je ne suis pas revenu le voir, mais une fois dans mon char, je me disais que c’est tellement ça que j’aurais dû faire.

Bref, c’est pas parce que t’es en mou que t’as pas le droit à un bon service et c’est pas parce que t’es en habit pour servir les clients que t’es pas un mange-marde.

pierre-hebert