Analyse du louchon. (Partie 2)

avatar

Analyse du louchon. (Partie 2)

Étant donné que lors de la dernière séance, nous nous sommes attardés sur un spécimen de louchon tout particulierèrement menaçant et agressif, nous en profiterons pour sauter d’un extrême à l’autre. En effet, le louchon peut également se révéler comme étant freluquet, fragile et émotif.

Ce louchon hyper-sensible, dans certains moments de détresse, ira même jusqu’à parfois mettre en ligne divers constats relationnels sous forme de vidéoclips malaisants. Notons bien que ce type d’oeuvre se rapproche tout de même dangereusement de la musique de Numéro#, ou même de celle de Pellep dans ses moments les plus tendres.

Cette semaine, le louchon lover.

http://www.youtube.com/watch?v=iM8Xly464KE

Aspects à débattre:

  • Aurait-on affaire à une fausse louchonnerie, montée de toute pièce? En quoi peut-on certifier que nous n’avons pas affaire à un faux louchon? Est-ce qu’ils fuckent avec nous?
  • On peut lire dans la description youtube du vidéo qu’il s’agit d’un projet d’école. Quelles ont été, selon vous, les répercussions lorsqu’au moins 25 élèves ont écouté cette oeuvre?
  • Sachant que Jay St-Louis respecte ce style à fond, croyez-vous que ce trio de louchons serait down pour l’inviter à faire feat sur une sick track?